A l’autre bout de la Terre

Une collection intitulée Découvreurs du monde se devait d’explorer les grandes découvertes maritimes des XVe et XVIe siècles. Mais quel navigateur suivre ? Christophe Colomb ? S’il est le plus célèbre, il n’est pas celui dont les exploits ont été les plus spectaculaires : la traversée de l’Atlantique jusqu’en Amérique n’a duré qu’un mois. Vasco de Gama ? Le voyage vers l’Inde en contournant l’Afrique par le sud a été long et périlleux, mais l’Inde était déjà connue. En fait, le plus grand exploit de cette époque a certainement été celui de Magellan, qui s’est lancé dans un périple autour du monde avec cinq navires, mais dont un seul est revenu après trois années d’incroyables péripéties. Et Antonio Pigaffetta, l’écrivain de bord de l’expédition, l’un des dix-huit hommes à être revenu, était le narrateur idéal pour raconter cette formidable aventure.

captureRésumé : Séville, 1519. « Moi, Antonio, chevalier de Malte, je rêve de partir à l’aventure. J’ai appris qu’un navigateur portugais du nom de Magellan appareille pour un long voyage. Il a décidé d’atteindre les îles aux Epices en passant par un chemin qu’aucun homme n’a jamais emprunté… Et moi j’ai décidé de l’accompagner à l’autre bout de la Terre, pour raconte son exploit. »

Parution : mai 2006 aux éditions Flammarion.

Pour voir les autres Découvreurs du Monde, cliquez ici !